5 petits fruits méconnus bien de chez nous

 5 petits fruits méconnus bien de chez nous

Vous connaissez déjà les bleuets, les fraises, les framboises et même les canneberges d’ici. Mais saviez-vous qu’il existait aussi d’autres petits fruits qui poussaient dans nos climats nordiques? Voici une courte présentation de 5 petits fruits méconnus, mais bien de chez nous.

1. Amélanche

 5 petits fruits méconnus bien de chez nous

L’amélanche est le fruit de l’amélanchier, un grand arbuste rustique qui pousse autant dans nos climats qu’à l’état sauvage. Cet arbuste donne des petits fruits en grappe qui ressemblent aux bleuets, mais qui sont un peu plus gros et qui ont parfois une teinte rougeâtre. Plus sucrés que nos bleuets sauvages, ces fruits sont délicieux tels quels. On peut en faire de la confiture, du sirop, de la gelée ou des desserts (tartes, gâteaux, etc.).

Les amélanches contiennent beaucoup d’antioxydants. Ce petit fruit est beaucoup plus connu dans l’Ouest canadien, où on l’appelle « Saskatoon berry ». Au Québec, les vergers sont surtout concentrés au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Mauricie.

On appelle aussi les amélanches « petites poires » ou « poires sauvages ». Je n’ai pas réussi à trouver de l’information là-dessus, mais je me demande si ce ne serait pas la même chose que les « poires à cheval », qui poussaient derrière la maison de mes parents et que nous aimions tant manger lorsque j’étais petite…

2. Argousier

 5 petits fruits méconnus bien de chez nous

L’argousier (nom à la fois de l’arbuste et de son fruit) est originaire d’Asie, où il est consommé depuis des millénaires. On récolte les petites baies ovales et de couleur orangée, qui poussent directement près des branches. En plus d’être bourré d’antioxydants, l’argousier est l’un des aliments possédant le plus de vitamines au monde. Pour vous donner une idée, à quantité égale, il contient 30 fois plus de vitamine C que l’orange!

Son goût prononcé et acide se compare à un mélange de fruits tropicaux : l’ananas, le fruit de la passion, l’orange et le citron. Dans la cuisine, on peut en faire du jus, des confitures, de la liqueur alcoolisée, des chutneys, de la tisane et de la crème glacée. On le retrouve aussi dans certaines épiceries, notamment dans l’allée des surgelés. L’argousier peut ainsi faire d’excellents smoothies.

La particularité de l’argousier est qu’il possède de nombreuses propriétés médicinales : on l’utilise par exemple pour traiter les brûlures et les plaies cutanées, les pellicules, les maladies oculaires, les ulcères d’estomac, l’hypertension… Finalement, l’industrie des cosmétiques l’adore pour sa capacité de ralentir le vieillissement de la peau.

On retrouve plusieurs producteurs d’argousier au Québec, répartis un peu partout, de l’Estrie à la Côte-Nord. Pour plus d’information et pour obtenir des recettes, voir le site de l’Association des producteurs d’argousier du Québec.

3. Camerise

 5 petits fruits méconnus bien de chez nous

La camerise, dont l’aspect ressemble beaucoup au bleuet, mais avec une forme cylindrique assez spéciale, est le fruit du chèvrefeuille bleu. Cet arbuste provient d’Asie et de Sibérie; les Japonais l’appellent « le fruit de la longévité ». La camerise contient énormément d’antioxydants et son goût aigre-doux est assez unique. On l’utilise comme le bleuet, donc on peut en faire des confitures et tartinades, des tartes, des muffins, ou encore en extraire le jus.

La camerise est surtout cultivée au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

4. Chicoutai

 5 petits fruits méconnus bien de chez nous

La chicoutai, appelée « plaquebière » en Europe, est une plante nordique rampante très près du sol. On retrouve celle-ci sur les pièces de 2 euros en Finlande! Cette plante produit un petit fruit orangé, qui ressemble un peu à une framboise avec des alvéoles plus grosses. Ce fruit est très juteux et riche en vitamine C.

On ne les mange habituellement pas tels quels, à cause de leur goût un peu âpre. Cela dit, on peut en faire des compotes, du coulis ou du sirop pour accompagner la crème glacée. On en fait également un délicieux alcool et même de la bière (qui n’est malheureusement pas distribuée à grande échelle).

Au Québec, on retrouve la chicoutai au Nord de la province, particulièrement en Côte-Nord.

5. Sureau

 5 petits fruits méconnus bien de chez nous

Le sureau pousse à l’état sauvage dans nos climats. Contrairement aux autres petits fruits décrits ci-haut, le sureau pousse dans un arbre, et ce, en grosses grappes de fruits très foncés. Son goût se situe entre celui de la mûre et celui du bleuet. Il contient lui aussi énormément de vitamines et d’antioxydants.

On ne mange pas les baies de sureau crues : elles peuvent en effet être légèrement toxiques, mais la toxine est détruite à la cuisson. On utilise ce petit fruit en cuisine pour faire du jus, du sirop, du vinaigre, du coulis ou de la gelée. Les Scandinaves consomment quant à eux beaucoup de vin de sureau.

On consomme  le jus de sureau surtout comme supplément alimentaire pour renforcer le système immunitaire, comme « casse-grippe » et contre la toux. On peut également utiliser les feuilles et les fruits pour faire de la tisane très parfumée.

 Crédits photos : AlsaGarden (camerise 1), Doréus en Alberta (amélanche), Science Presse (camerise 2), Radio-Canada (chicoutai)


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Cuisine Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

21 Commentaires

  1. Sylvie Harrison
    Le 19 août, 2014 à 23:08 | Permalien

    merci pour les informaitons

  2. Le 19 août, 2014 à 23:19 | Permalien

    J'ai découvert la camerise lors des comptonales à l'automne dernier. Tout à fait succulent

  3. Le 20 août, 2014 à 16:35 | Permalien

    j ai 2 argousiers

  4. Veronique Vivarais
    Le 20 août, 2014 à 18:44 | Permalien

    Le camerisier possède une rusticité exceptionnelle, le fruit est plus hâtif que les fraises, bon choix pour le jardinage biologique! Une texture rappelant celle du kiwi. Résistant au maladies et attire les oiseaux. Contient un taux élevé d'antioxydants, de flavonoides et de vitamine C. Vous pouvez en trouver chez Canadian Tire au Québec et en Ontario.

  5. Le 20 août, 2014 à 20:37 | Permalien

    Je suis contente de découvrir ces 5 nouveaux produits je vais pouvoir les utiliser dans mes montages

  6. Marylene Bachand
    Le 20 août, 2014 à 21:11 | Permalien

    sureau ca jen ai mange et jaimerais tellemetn en retrouve etant jeune on avait un arbre pres de chez nous mais ya bien longtemps que jen ai pas vu

  7. Le 20 août, 2014 à 22:52 | Permalien

    Petite correction: le sureau est un arbuste.

  8. Le 20 août, 2014 à 23:09 | Permalien

    Super intéressant, au vergers de velours nous fabriquons 2 alcools a partir de c'est fruits, c'est vraiment excellent et de plus nous sommes les premiers a faire des apéros a partir de ces succulent petit fruits.

  9. Le 21 août, 2014 à 18:16 | Permalien

    Une promenade au marché Jean-Talon s'impose! Je dois gouter à ces fruits.

  10. Le 21 août, 2014 à 19:14 | Permalien

    Vrai !!!

  11. Le 21 août, 2014 à 19:44 | Permalien

    À L'Orée des Bois vous retrouvez les alcools du terroir de spécialités (Camerises, amélanches et framboises) soit les crèmes alcoolisées spécifiquement utiliser et servant à la conception du KIR,,,excellentes, et de plus notre crème de camerises s'est vu décernée une médaille d'argent à la coupe des nations, et celle-ci est maintenant disponible en SAQ…….demandez-là !!! un pur délice ! Également disponibles en tartinades dans plusieurs point de ventes de la région… visitez notre page fb L'Orée Des Bois

  12. Le 22 août, 2014 à 13:37 | Permalien

    à Montréal, mon amélanchier est très productif mais mon sureau produit des ombelles mais pas de fruits. Je cherche le problème.

  13. Diane Roy
    Le 24 août, 2014 à 23:42 | Permalien

    Vérifier c'est peut-être la nature du sol

  14. Sonia Patenaude
    Le 28 août, 2014 à 13:16 | Permalien

    On peut cueillir des camerises (entres autres) dans les Cantons-de-l'Est à Compton https://www.facebook.com/LesDelicesDeCompton

  15. Le 28 août, 2014 à 13:34 | Permalien

    Interesting that this should pop up now. A friend of mine is thinking of starting a farm for HASCAP Berries, (Camarisier in this article) outside of Halifax.

  16. Martine Bolduc
    Le 29 août, 2014 à 22:21 | Permalien

    Il manque l'airelle!

  17. Martine Bolduc
    Le 29 août, 2014 à 22:22 | Permalien

    Le sureau BLANC est un arbuste pas le sureau NOIR! ;-)

  18. Le 7 septembre, 2014 à 00:15 | Permalien
  19. Le 7 septembre, 2014 à 00:33 | Permalien

    « a considered, and he or she can discussion your child,son and daughter, she will demonstrate Dwight, therefore the case association anylonger,

  20. Le 7 septembre, 2014 à 00:45 | Permalien
  21. Le 7 septembre, 2014 à 01:13 | Permalien

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>