Acheter de la viande autrement

 Acheter de la viande autrement

La viande autrement : du bœuf nourri à l’herbe

Avez-vous aussi eu peur de tous ces rappels sur la viande que nous avons vécu au cours des derniers mois? Vos réactions sur notre page Facebook m’ont laissé croire que oui. Il me semble que ces rappels se sont multipliés au cours des dernières années, me poussant à émettre de sérieux doutes sur la sécurité de la nourriture que l’on consomme quand celle-ci provient des canaux d’approvisionnement traditionnels.

Même si la viande n’est pas la seule visée par ces rappels, c’est souvent elle qui peut nous (ou encore pire, nos enfants) rendre particulièrement malade. Y a-t-il une solution? Même si j’essaie de faire un effort conscient pour manger moins de viande depuis les dernières années, je ne suis pas prête à devenir végétarienne, et je crois que je ne le serai jamais. Alors, me disant qu’elle serait de meilleure qualité, j’ai d’abord délaissé la viande d’épicerie pour celle de mon boucher… avant de me rendre compte que celui-ci s’approvisionnait aux mêmes endroits que les grandes surfaces, ceux-là mêmes qui étaient visés par les récents rappels.

Des amis m’ont ensuite approché avec une idée géniale : se mettre ensemble à plusieurs familles pour acheter et faire apprêter un animal directement du producteur. Ce faisant, on peut éliminer les intermédiaires, encourager l’agriculture locale et savoir à qui on a affaire… Et en se regroupant, on peut séparer la facture et ne pas être obligés d’acheter des quantités astronomiques.

J’ai fait l’expérience avec le porc, et le bœuf. Et je suis tout à fait enchantée du résultat.

Le fonctionnement pour les deux était le même: une fois abattu, l’animal est découpé et séparé en petits paquets de viande (par exemple, 1 livre de viande hachée ou de cubes), qui sont emballés sous vide (ce qui fait que celle-ci se conserve au congélateur pendant de nombreux mois). Le prix est à la livre, et non pas à la pièce, et est le même pour toutes les coupes. À cause de cela, il n’est pas possible de savoir précisément à l’avance combien de viande on va avoir ou combien ça va coûter.

Le porc provenait de cette ferme, à Sainte-Brigide, près de Saint-Jean-sur-Richelieu. Les porcs sont naturels, sans antibiotiques, et ne vivent pas dans un environnement stressant comme c’est souvent le cas pour les porcheries industrielles. Le boucher, qui se spécialise dans les produits suisses, fait même d’excellentes saucisses dans de nombreuses saveurs, que l’on peut choisir. Pour un porc, je conseille 4 familles, ce qui donnera quelque chose comme 25 livres d’une très bonne viande. Parmi celle-ci, outre la viande hachée, les cubes et les saucisses, il y avait des côtelettes avec et sans os, des rôtis, des filets, des jambons, des côtes levées, et beaucoup de délicieux bacon! En mangeant du porc environ une fois par semaine, nous en avons eu assez pour 6 mois, pour un total de 140$, ou environ 5$ la livre.

Le bœuf provenait quant à lui de cette ferme, située elle aussi à environ une heure de Montréal. Il s’agit de bœufs qui ont été nourris exclusivement d’herbe dans un pâturage, un énorme contraste avec les animaux de la chaîne industrielle qui sont nourris de maïs, un aliment qui n’est pas naturel pour eux. Lorsqu’on leur laisse brouter de l’herbe, la viande des bœufs est plus maigre, plus riche en «bon gras», et elle contient plus d’oméga-3. Ces animaux ne reçoivent pas non plus d’antibiotiques ni d’hormones de croissance. La viande qui en résulte est d’une incroyable qualité, avec une différence que l’on peut voir, sentir et goûter. Le choix des coupes est également varié: viande hachée, cubes, steaks de toutes sortes, rôtis, côtes levées, rôtis de palette, osso bucco, filet mignon… Comme un bœuf, c’est gros, je conseille cette fois entre 6 et 8 familles pour en arriver à une quantité similaire, autour de 30 livres de viande. Le prix était cette fois de 5.75$ la livre, que je trouve vraiment raisonnable!

Seul bémol: il faut avoir un 2e congélateur et non seulement celui du frigo!

Est-ce que la qualité de la viande vous importe?

Crédit photo: Dobson’s Farm


Partagez cet article dans vos réseaux sociaux


Cet article a été publié dans Cuisine Ajouter aux Favoris le permalien |

Commentaires

4 Commentaires

  1. Marie-Claude Carrier
    Le 4 décembre, 2012 à 18:39 | Permalien

    J'ai aussi déjà tenté l'expérience avec le veau de grain. À refaire très certainement :-)

  2. Le 5 décembre, 2012 à 01:33 | Permalien

    jai deja fais lexperience et faut verifier ou on lachete le boeuf car on peu lavoir a moin de 4 dollars la livre et le porc a moins de 2,90 dollars la livre et pour une famille de 4 personne un demi boeuf donne environ de la viande pour un an et un porc sensiblement la meme chose (1livre par repas )

    • Marie-Eve Laforte
      Le 12 décembre, 2012 à 16:02 | Permalien

      Merci de votre réponse! C'est vrai que c'est pas cher…

  3. Le 5 décembre, 2012 à 04:39 | Permalien

    DANIS RAPHAEL .Mtl

    c'est une tres bonne idee ; deplus on sait ce qu'on mange . Merci , je vais y penser serieusement .

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>